Section de Gennevilliers

Section de Gennevilliers
Accueil
 
 
 
 

Le Lien - Aout 2012

 

UNE RENTREE OFFENSIVE SUR TOUS LES FRONTS

 

Après un temps de repos ou chacun aura pu recharger ses batteries, il nous faut sans attendre reprendre à plein régime notre activité.

 

C’est la question qui est posée aujourd’hui aux communistes en cette rentrée : faire monter l’exigence de réelles réponses aux exigences sociales : emploi, pouvoir d’achat, services publics, santé et protection sociale, école,…

 

François Hollande a été élu sur un rejet très fort de la politique de Nicolas Sarkozy avec une attente immense de changement dans tous les domaines de la vie quotidienne. Mais ce changement se fait attendre.

Depuis, à part quelques mesures comme la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire, la hausse – dérisoire – du SMIC ou la création de quelques postes dans l’Education Nationale, c’est l’absence de véritables mesures de relance, et le refus de s’attaquer à la domination des marchés financiers. Les annonces effectuées lors du conseil des ministres de rentrée ne modifient en rien une absence de volonté politique de s’attaquer au fond des problèmes.

Ces deux derniers mois ont surtout été marqués par une avalanche de plans sociaux. A la rentrée, les difficultés vont encore s’aggraver. Plus de 12 000 emplois ont été détruits en France depuis le début de l’année et cela ne va pas en s’arrangeant. Avec le pacte budgétaire européen (TSCG) que le PS veut adopter sans débat, c’est l’austérité programmée pour tous et à tous les niveaux (Europe, France, régions, collectivités locales…). On ne connaît que trop bien les conséquences des politiques de rigueur. Il suffit de regarder l’état de la Grèce, de l’Espagne ou de l’Italie.

Même au Parti Socialiste et chez les verts, des voix discordantes commencent à s’élever pour dire qu’on ne sortira pas de la crise sans favoriser les investissements et la relance. Le changement promis pendant la campagne ne peut être sans arrêt renvoyé à la fin du mandat.

Le rôle de notre Parti et du Front de Gauche sera de peser dès le mois de septembre pour imposer ce débat sur la scène politique et au cœur de la population.

Il nous faut pour cela être très présent sur tous les fronts avec les habitants de notre ville afin de faire monter l’exigence de réelles réponses aux attentes sociales.

En cela, faire de la fête de l’Humanité les 14, 15 et 16 septembre le temps fort de la rentrée politique et préparer sa réussite par une diffusion massive de la vignette est la priorité du moment. N’oublions pas nos pétitions contre la vie chère, pour l’exigence d’un référendum sur le traité européen,…

Occupons le terrain en multipliant les points de rencontre et d’échanges avec les Gennevilloises et les Gennevillois.

 

le 10 September 2012